Les Fonds Communs de Placement (FCP)

0

De même que les SICAV (Sociétés d’Investissement à Capital Variable), les Fonds Communs de Placement (FCP) sont des organismes de placement collectif en valeurs mobilières plus couramment appelés OPCVM.

Le capital minimum d’un FCP est limité et vous n’êtes tenu à aucune obligation de publication des résultats. Tout investisseur qui apporte des parts a un droit de copropriété sur les valeurs du fonds soit est égal aux parts apportées. Ils fonctionnent de la même façon que les SICAV mais, au niveau juridique celui-ci plus souple permettant ainsi de réaliser des investissements plus risqués mais pouvant apporter des gains plus élevés.

Du fait de réglementations plus souples, les FCP sont davantage risqués que les SICAV et peuvent parfois proposer des performances très élevées.

Les Fonds Communs de Placement (FCP) :

Il existe deux principaux types de FCP :
les FCP classiques, qui sont des FCP monétaires, obligataires ou en actions,
les FCP « spéciaux », plus rares et destinés à des investisseurs chevronnés.

Différence entre SICAV et FCP :

La seule différence entre les SICAV et les FCP est au niveau juridique.

La SICAV (Société d’Investissement à Capital Variable) est considérée tout comme une société anonyme (S.A.) c’est à dire que :
la SICAV peut émettre des actions que l’on peut ensuite acquérir.
Le capital minimum de la SICAV s’élève à 7,5 Millions d’euros
Le gain n’est considéré que si la vente des actions se fait au moment où leur cours est le plus haut
Si un investisseur place des fonds, celui-ci devient actionnaire et de ce fait a le droit de vote lors des assemblées générales des sociétés du portefeuille.

Un FCP est considérée tout comme une copropriété d’un ensemble de valeur mobilière.
Le capital minimum d’un FCP s’élève à 400 000 €
Attention, le FCP n’est pas une société anonyme (S.A.)
La plus-value est calculée au moment où les parts sont vendues à un prix plus élevé que le prix d’achat
Lorsqu’un investisseur place des fonds dans un FCP, celui-ci devient propriétaire et est considéré comme un porteur de parts et non pas comme un actionnaire